Occasion, fripe, vintage et rétro : l’habit seconde main est à la mode !

Grâce aux petits prix qui permettent de trouver de véritables trésors, il n’est pas étonnant que les vêtements d’occasions attirent la clientèle. Mais au-delà de l’aspect économique, acheter des habits de seconde main à une conséquence éthique et environnementale. Zoom sur ce phénomène.

Un marché de plus en plus conséquent

Mettre des habits déjà portés par d’autres personnes a longtemps posés des problèmes à d’autres. Désormais, acheter des habits de seconde main devient plus commode, à tel point que ce marché à explosé. Les sites de vide-dressing ont augmenté d’un nombre considérable depuis quelques années. L’on y retrouve des vêtements d’occasion à la mode, des nouveautés à peine portées, et ce, à des prix très raisonnables. Le principal avantage de ce marché d’habits d’occasions est la possibilité d’avoir accès à des pièces de luxe à moindre coût, pour les petits budgets, c’est l’idéal. Ils sont également très pratiques pour les personnes qui veulent faire du shopping tout en restant à la maison. Acheté c’est livré !

Un style atypique à moindre coût

Au-delà de la signification désignant quelque chose de « vieux », le vintage et le rétro sont devenus des styles à part entière. Revenu dans les tendances, les chaînes de productions des grands magasins s’y mettent aussi. Mais, les vêtements qu’ils fabriquent sont faits en grande quantité. Pour le coup, le côté « vintage » de la pièce n’est pas vraiment présent. La solution ? Acheter des habits dans des friperies. Vous aurez l’assurance de retrouver des pièces authentiques, originales et uniques ! L’on y retrouve les vraies marques vintages qui ne sont pas faciles à dénicher. En plus, les friperies renferment de véritables trésors épargnés par le temps, en très bon état et surtout à petit prix.

Un rôle primordial pour l’écologie

Le mode de vie « zéro déchet » et éco-responsable attire de plus en plus de personnes. Cela passe également par les vêtements et le textile. Racheter des vêtements d’occasion permet de donner une nouvelle vie à celui-ci, et retarde l’apparition de déchets. D’autant plus qu’un vêtement ne se recycle entièrement que s’il est fait en 100% coton. L’industrie du textile est l’une des plus polluantes au monde. En achetant d’occasion, l’impact environnemental comme la pollution des eaux et le gaspillage de ressource est réduit. En définitive, acheter ses vêtements de seconde main aide à avoir une consommation plus responsable et plus respectueuse de l’environnement. Tout cela en réalisant des économies et en restant stylé.

Quelles pièces de mode déposer dans un dépôt vente de luxe ?
Les meilleurs sites internet pour vendre ses vêtements d’occasion